Zephir

Swipe to the left
20 septembre 2021 82 Views

Depuis son lancement il y a presque un an maintenant, le projet Zephir suscite de nombreux commentaires du type 

  • Vous ne pourrez jamais battre le record de vitesse avec un windfoil, le kite ira toujours plus vite 
  • Un foil, ça cavite au dessus de 50knt, donc ce n’est pas une solution
  • Pourquoi cachez vous l’équipement que vous allez utiliser pour ce record ?

Aujourd’hui, le projet entre dans une nouvelle étape avec la campagne de financement participatif. Je voulais donc en profiter pour donner ma vision du projet, sous un angle un peu différent.

Le projet Zephir

La recherche scientifique pour faire évoluer le windsurf

Le projet Zephir est principalement connu comme une tentative de reconquête du record de vitesse à la voile par une planche à voile grâce au foil. C’est malheureusement un raccourci qui traduit très mal l’objectif réel.

Dans la réalité, Zephir a pour rôle principal celui de mettre la recherche scientifique de pointe au profit du windsurf, avec un double objectif : améliorer notre connaissance technique fine du fonctionnement du windsurf, et donner l’opportunité d’une rupture dans les progrès techniques de notre sport à destination de TOUS les pratiquants. 

Depuis 50 ans, notre petit monde du Windsurf évolue techniquement grace à des développements essentiellement empiriques. L’économie de la planche à voile est en effet bien loin de pouvoir générer les fonds nécessaires à des développements basés sur une vraie approche scientifique. Zephir propose donc, pour la première fois, de fédérer et financer une recherche scientifique directement appliquée à notre domaine. 

Fédérer

Ingénieurs, chercheurs, industriels, techniciens, concepteurs … Zephir a réuni une équipe pluridisciplinaire de plus de 50 spécialistes. Les domaines sont très vastes : de la recherche en mécanique des fluides, au motion capture, en passant par le comportement des composites, les interactions fluide-structure, la mesure physique ou l'optimisation numérique.

Financer

Le budget global du projet sur plusieurs années est estimé à plusieurs millions d’euros afin de financer les équipes de recherche, les campagnes et moyens de mesures, les prototypes, et les campagnes de test. Ce financement est exclusivement privé, principalement basé sur des grands contributeurs. Pour autant, afin d’impliquer également les principaux intéressés que sont les pratiquants, et de montrer aux futurs gros financeurs leur implication, il a été décidé d’ouvrir une partie du financement aux individus grâce à la plateforme KissKissBangBang.

Les phases du projet

Comprendre

Un certain nombre d’initiatives ont déjà proposé des modélisations théoriques du système mécanique "Windsurf" et ont permis de donner quelques indications sur le potentiel de vitesse max avec une planche « classique »

Pourtant, lorsque l’on se pose des questions aussi simples que

  • quel est de ratio de trainée entre le flotteur / le gréement / le pilote ?
  • quel est l’angle d’attaque du fluide sur le gréement ?
  • quelle est la vitesse de réaction du pilote dans l’adaptation à une risée
  • quelle est le moment de torsion du mat de foil en navigation 
  • etc.

nous n’avons aucune réponse précise ni preuve à fournir.

Pour aller plus loin et alimenter les codes de calculs de VPP (prédiction de vitesse), les spécialistes de la mécaniques des fluide ont besoin de données beaucoup plus précises auxquelles personne ne peut actuellement répondre. La première étape consiste donc à réaliser des mesures en soufflerie, puis en grandeur nature. On s’attache à collecter des données à la fois statiques (pressions, efforts, décollement de fluide, zone de séparation, gradient de vitesse, traînée) et dynamiques (déformations, réaction dynamique du gréement, influence des fluctuations de vent sur le flotteur, dynamique de réaction et de contrôle du pilote etc.). Pour chaque mesure, il faut élaborer un protocole, instrumenter l’équipement, recueillir les données puis les traiter pour extraire les éléments utiles aux scientifiques.

Elaborer

A partir de toutes les données techniques recueillies lors des mesures, les scientifiques développent et font tourner des codes de calcul. En faisant varier les paramètres, les outils d’optimisation permettent de sélectionner quelles combinaisons techniques sont en mesure d’offrir une évolution notable des performances actuelles. A partir de ces éléments, les designers proposeront des prototypes basés sur le résultat des calculs.

Tester

Notre équipe de testeurs a pour mission de vérifier le résultat sur l’eau (performance et utilisabilité). Nous nous sommes attachés à constituer une équipe composé d’un champion (Antoine Albeau) mais aussi de pratiquants plus modestes. Nous gardons à l’esprit que les progrès doivent absolument faire progresser les performances de tous les pratiquants, quel que soit leur niveau.

Exploiter

Les évolutions techniques seront mises à disposition des champions pour repousser leurs propres limites. Nous rêvons ainsi tous de faire tomber le record actuel de vitesse à la voile, mais c’est plus la cerise sur le gateau qu’un objectif de départ. Dans le même temps, permettre à un pratiquant plus modestes de naviguer 10 knt plus vite avec le même niveau de confort représente un enjeu aussi précieux à nos yeux.

Participer

Vous l’avez compris, ramener le projet Zephir à une tentative de record est un raccourci peu fidèle à la réalité. Zéphyr est avant tout une aventure humaine, technique et scientifique qui doit permettre à tous les pratiquants de naviguer mieux et plus vite dans l’avenir. Si cet objectif vous parle, nous vous invitons à embarquer dans le projet pour que ces futurs progrès soit aussi le résultat de votre participation.