Windfoil - Test voile GA Sails Air Ride

Swipe to the left
Windfoil - Test voile GA Sails Air Ride
1 octobre 2019 24 Views

Conditions du test

Test de la 5.7 à La Ciotat - Ouest 15-20 knt

Test de la 6.7 : La ciotat 12-18 knt et Toulon 10-20 knt

Test de la 7.7 : Marignane 8-12 knt

GA Sails Air Ride 2020

Présentation

La Air Ride est une voile conçue pour le windfoil. Le programme visé est celui du freeride, c'est à dire de la navigation plaisir, sans notion de performance. Ici, on cherche de la facilité et du confort essentiellement.

En terme de conception, la AirRide est une voile 5 lattes à grand allongement. La surface en dessous du wish est pluôt généreuse.

Les 5.7 et 6.7 sont sans cam. La 7.7 a 2 cambers dans un fourreau assez étroit (comme la nouvelle V8 NeilPryde).

GA Sails Air Ride 2020

Petite indication importante : la voile nécessite une tension assez soutenue au wish pour donner le meilleur (ne pas la laisser ultra creuse, cela ne sert à rien, et la rend instable).

Sur l'eau

Lorsque l'on teste un modèle de voile dans plusieurs tailles, on a l'habitude d'avoir des sensations très différentes suivant les surfaces, de par l'encombrement mais surtout le comportement. C'est assez logique : on se doute bien que 5 lattes pour tenir le profil d'une voile de 8m2, ce n'est pas pareil que 5 lattes réparties sur la longueur de guindant d'une 5m2 ! La plupart du temps, on a des petites surfaces légères et rigides, et des grandes surfaces plus lourdes et molles. A l'exception des voiles de slalom, comme le développement est fait sur une surface intermédiaire, c'est en général cette dernière qui est la plus réussie.

Avec la AirRide '20, GA Sail propose une nouvelle approche assez intelligente qui fonctionne : en proposant une 7.7 avec 2 cam, et une 6.7 sans cam, on retrouve pour une fois des sensations analogues sur les 2 surfaces. Pour rentrer dans le détail, on n'a pas les inconvénients habituels des grandes voiles sans cam (molesse et instabilité), ni la lourdeur des voiles avec cam. Au contraire, on a une homogénéité de comportement assez bluffante sur l'ensemble de la gamme.

Justement venons y : comment se comporte cette Air Ride ?

La puissance statique (sans pomper) est assez importante. C'est un petit cran en dessous de la Flight Starboard (testée ici), mais largement au dessus de la moyenne des voiles sans cam. Elle est aidée en cela par un creux généreux dans le profil.

GA Sails Air Ride 2020

La puissance dynamique n'est, par contre, pas beaucoup plus importante. Comme la plupart des voiles sans cam, ce n'est pas en s'arrachant au pumping que l'on va faire des miracles. On est loin des prestations que peuvent proposer de ce côté les voiles freerace. La 7.7 est de ce point de vue parfaitement dans la lignée des 5.7 et 6.7

En terme de poids ressenti, la AirRide est clairement légère pour sa taille. Les manoeuvres sont facilitées également par un wish assez court, et une rotation du profil impeccable (même sur la 7.7 ... qui tourne même presque mieux que ses petites soeurs).

En vol, la souplesse générale du gréeement est très appréciable et apporte beaucoup de confort. Par ailleurs, l'outline et les répartitions de creux remplissent parfaitement le rôle que l'on demande à une voile de windfoil : participer à la stabilisation longitudinale du foil. En gros, avec une voile dédiée, on fait moins des montées / descentes intempestives. De la même façon, l'appui main arrière est très contenu dans la plage d'utilisation idéale de chaque surface.

Les vents irréguliers sont, peut être, par contre le point faible de ces voiles sans cam ... en comparaison avec les modèles freerace. Comme nous l'avions constaté avec la Flight, le creux se déplace dans les rafales et procure à ces voiles une plage d'utilisation plus faible qu'avec des voiles rigides. Concernant la AirRide, c'est finalement sur la 6.7 que le phénomène est le plus marqué. Les 5.7 et 7.7 semble moins sensibles à ce phénomène.

Dernier terrain où on peut mieux faire : la vitesse au près. Comme souvent avec ce type de voile, les performances sont excellentes au portant ou au travers, mais elles diminuent très vite quand on serre le vent. La aussi, avantage évident aux voile freerace. 

... mais au final, les critères de perfomance passant au second plan compte tenu du programme, la AirRide fait très bien le job !

En comparaison

A ce jour, la AirRide a peu de concurrence sur le terrain de la voile dédiée foil axée freeride. Citons juste

  • La Duotone F Type
  • La Starboard Flight
  • La Ezzy Hydra
En terme de puissance statique, la Flight reste en tête, devant la AirRide puis plus loin la F-Type. L'hydra ferme la marche. La Air Ride est cependant la première voile de freeride crédible en grande surface, ce qui permettra aux allergiques des cam, de se faire plaisir en oubliant totalement leur présence. 
En terme de puissance dynamique, il y a match en tête entre la GA et la Starboard
En terme de tenue dans le vent soutenu et les rafales, c'est l'Hydra qui est en tête. la F Type (en 5,8 car très différente en 6,8) se défend très bien également. Les GA et Starboard restent en retrait et il faut plus vite baisser en taille.
En terme de ratio puissance / légèreté, ce sont clairement les GA et starboard qui sont en tête, avec un petit avantage à la Starboard.
En ce qui concerne la maniabilité et le confort, jeu égal des 4 modèles.

Si on compare cette Air Ride a une voile freerace dédiée (Loft Skyblade, Phantom IRIS X etc.), la AirRide est tellement plus légère, douce et confortable qu'il n'y a pas photo. La rotation du profil est également sans commune mesure. Par contre, la tenue dans la rafales, la puissance dynamique, et les performances au près ne sont pas comparables ... au détriment de la Air Ride. Plein de logique là dedans, mais il me parait important de rappeler que l'on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre (du moins pas encore).

Le point où les Freerace Foil, et une voile comme la Air Ride font jeu égal, c'est sur leur capacité à faciliter le vol en stabilisant le foil en l'air.

En conlusion

La gamme GA Air Ride propose une nouvelle alternative pertinante pour foiler avec des voiles légères et confortables réellement adaptées à cette nouvelle pratique (stabilisation du foil). Le faire également avec une voile de plus de 7.5m2 consitue une excellente surprise.

GA offre, pour moi, la première gamme de voile où on retrouve le même feeling quelque soit la surface choisie. C'est en soit une vraie nouveauté. 

En terme de feeling et de performances, la Air Ride doit être considérée comme une voile de freeride souple. Elle cède donc sur les terrains du cap, de la puisance dynamique, et de la stabilité dans les rafales, mais propose une superbe homogénéité concernant la puissance statique, la légèreté, le confort en navigation et la maniabilité dans les manoeuvres.

Une nouvelle fois, on constate avec bonheur que les marques de voile s'intéressent au foil ... et montrent qu'une conception spécifique est en mesure d'apporter un vrai plus après le foil lui même et les flotteurs. Mission réussie :)

Disponibilité

La GA Sail AirRide est désormais disponible. Pour pouvez commander la vôtre ici.

Ce post vous a paru intéressant ou utile ? Retournez l'ascenseur en soutenant nos actions de développement du Windfoil

#GA Sails, #2020, #Test Posted in: Windfoil