Windfoil - Présentation et test foil Alpine A1 2019

Swipe to the left
Windfoil - Présentation et test foil Alpine A1 2019
2 avril 2019 200 Views No comments

Tout fraichement récupéré lors de notre visite de l'usine Alpine en début de semaine, voici une présentation du A1, version 2019.

Déballage et présentation

En théorie

Pour 2019, le A1 voit une évolution majeure que nous attendions avec impatience : un nouveau fuselage beaucoup plus rigide. En plus de l'épaisseur largement augmentée (près de 30% sur la section arrière !), il est aussi plus long, avec une aile plus en avant, et un stab plus reculé.

On s'attend donc 

  • à une rigidité nettement accrue, avec pour principal objectif d'éliminer les effets de raquette que l'on ressentait dans le clapot, et qui limitaient le contrôle du A1 dans les conditions un peu soutenues.
  • à une puissance plus importante
  • à des performances au près en hausse
Le mat reste 100% identique au modèle 2018.
En ce qui concerne les ailes, le A1 sera toujours proposé en standard avec la ULW et le stab freeride que nous connaissions. Par contre, il pourra être équipé en option de l'aile RLW (développée pour le Kite Race) et du stab race. Ces 2 options devraient permettre de booster de façon conséquentes les performances. L'aile RLW est un modèle construit en carbone haut module, qui hérite d'un tout nouveaui profil développé à l'origine pour les planeurs de compétition ultra récents. Elle est équipée de winglet pour optimiser à la fois la glisse, et limiter les pertes de protances dues au raccordement de pression sur le saumon d'aile.

En image

Le packaging est toujours aussi bien conçu. Le déballage est toujours aussi plaisant. 

Alpine foil A1 2019

La nouvelle aile RLW , et le stab Race

Alpine foil A1 2019

Le nouveau fuselage plus raide et plus long

Alpine foil A1 2019

Alpine foil A1 2019

L'ensemble est toujours aussi réussi esthétiquement. La finition est réellement magnifique .. on aurait presque des scrupules à le mettre dans l'eau.

Alpine foil A1 2019

Alpine foil A1 2019

Alpine foil A1 2019

Dans notre Airtime, le talon rentre comme un charme (sans même forcer), et se cale aux petits oignons ! La cale de reprise d'effort sous la carène, qui est enfilée sur le talon, permet même un léger réglage du rake car elle pivote légèrement sur le centre du talon. 

Alpine foil A1 2019

Premier micro-test du A1 Carbone 2019

Pour ce premier contact, disons tout de suite que les conditions étaient très peu favorables (6-8 knt avec capot 3/4 arrière). C'est donc un premier aperçu uniquement.

1er test avec la RLW + Stab Race. Clairement, cette configuration était impossible à utiliser dans ces conditions : même en se démontant les bras au pumping, on arrive à mettre la planche au planning, mais la vitesse est encore trop juste pour se maintenir en l'air. On arrive à décoller avec beaucoup d'incidence, mais elle décroche très vite pour retomber. Damien avait avoué que la plage du'ilisation idéale de cette aile est au dessus de 12 Knt, il a probablement raison. EN tout cas, dans moins de 8knt, c'est compliqué :)

2e test avec la ULW et stab Race, tout calé à 0 (Stab et Aile)

Le décollage reste compliqué, en particulier à cause de la houle qui empêche de lancer correctement la planche dans un vent si faible. D'un côté, la houle est légèrement de face, ce qui facilite grandement le choses. Sur l'autre bord, le clapot 3/4 arrière a tendance à amoindrir la portance de l'aile ... et on a clairement pas besoin de ça dans ces conditions. Bref, le cardio s'emballe à chaque bord pour lancer la machine. 

Comme on l'avait déjà noté l'an passé, il faut une bonne vitesse pour lancer la ULW sans qu'elle ne décroche. C'est la rançon d'une aile très fine en épaisseur relative. Sur ce point, elle rejoint un peu la 850 de Loke, et se différentie des Sb, Taaroa, AFS et autre Phantom .. qui utilisent des profils plus charnus. Ce n'est ni mieux ni moins bien, mais il faut juste s'y ré-habituer lorsque l'on passe d'un modèle à un autre. Bien sûr, cette caractéristique ne se décelle que dans des vents très marginaux. A partir de 8-9 knt de vent, on ne voit plus la différence avec les autres.

Une fois en l'air, on a immédiatement un équilibre très marqué pied avant. Il faut beaucoup de pression sur le pdm (il faut se pendre à la voile) pour garder une assiette à plat. J'avoue que Damien m'a donné des cales à incidence négative pour le Stab, mais je voulais faire un test à 0 pour me donner un référentiel. Bon, je confirme, il faudra absoluement naviguer avec ces cales ... tout au moins avec le stab race.

Lors des 4 ou 5 bords que j'ai pu tirer, j'ai été très attentif au ressenti concernant la rigidité du fuselage. Dans ce vent très faible, je n'ai décelé aucune souplesse parasite, même lors des pumping bien puissants en vol. Bien sûr, c'est dans des conditions plus musclées que l'on aura un verdict définitif, mais selon toute vraissemblance, les progrès sont très nets sur ce point.

Après ces quelques premières impressions, le vent est définitivement passé en dessous des 5knt, signant l'arrêt de la session. Je me languis de retourner sur l'eau pour peaufiner les réglages et découvrir tout le potentiel de cette nouvelle version prometteuse. 

SUITE au prochain épisode :)

2e test dans 8-12 knt du A1 Carbone

Dans des conditions plus faciles, les progrès du A1 se confirment. 

Cette fois, j'ai calé le stab race à -0,8 et même si ça reste pied avant, c'est plus facile à gérer et plus confortable. Il faudra je pense aller jusqu'à -1,5° pour être équilibré ... on vérifiera ceci la prochaine fois.

Avec la config à -0,8° le A1 est assez efficace pour remonter au vent même dans des conditions plutôt légères. On n'a pas l'appui d'un SB race, mais ça permet déjà de pas mal se promener (cf la trace ci dessus), et ça reste contrôlable même aux allures travers.

Cette fois, le test a consisté à partir de la plage de Fos par Sud, et de remonter en direction de la Gracieuse. Après 20km de près, je confirme que le A1 est réellement confortable à cette allure. On peut certainement faire plus rapide avec des mdoèles spécialisés, mais le contrôle offert par le nouveau fuselage rend l'ensemble très plaisant. Même dans le petit clapot, on ne ressent plus du tout l'effet élastique que l'on avant sur le modèle 2018.

Il reste à valider la chose dans un vent soutenu, mais pour l'instant on ne peut que saluer les progrès faits sur le modèle 2019 ... et bien sûr à tester l'aile RLW ! Cette aile devrait permettre de libérer tout le potentiel du A1, car la ULW est une aile de très grande envergure, qui traine forcément plus que les ailes medium dont nous avons l'habitude.

Place à la torture

Passé au banc de mesure, le A1 carbone confirme des performances mécaniques au dessus de la moyenne. Il est dans le peloton de tête, juste derrière quelques références du marché. Cela confirme le bien fondé des options choisies par Damien.

Bilan

Avec son nouveau fuselage, le A1 2019 marque un vrai progrès par rapport au modèle 2018 ! Ce n'est pas un foil qui vise à jouer les premières places en PWA, ni le top speed des diverses bases de vitesse, mais il propose une ratio polyvalence / accesssibilité / performance de très haut niveau. Si on y ajoute la plus belle fintiion du marché, on ne peut qu'être fier de la production française quand elle atteint ce niveau.

Disponibilité : immédiate

En commandant votre A1 Aluminium 2019, ou votre A1 Carbone 2019, vous contribuez à notre effort et vous nous permettez de continuer à vous informer en toute indépendance sur les divers produits du marché. 

En test

Bien sûr, et comme d'habitude, le A1 2019 est en test au magasin à partir de ce jour, en version Carbone et en version Alu. Avis aux amateurs !

Ce post vous a paru intéressant ou utile ? Retournez l'ascenseur en soutenant nos actions de développement du Windfoil