Windfoil - Test flotteur JP Hydrofoil 135

Swipe to the left
Windfoil - Test flotteur JP Hydrofoil 135
11 avril 2017 7550 Views

Cela fait un bon moment que nous voulions essayer un flotteur 100% winfoil issu d'une production grande série. Jusqu'alors, nous avons toujours navigué avec des prototypes ou des Horue Tiny qui sont des semi-custom. C'était aussi et surtout l'occasion de tester le flotteur JP avec le foil qui a servi de master au RS:FLIGHT F4 ... on est donc dans la configuration NeilPryde complète.

Conditions du test : La ciotat / 11 > 18 knt Sud Ouest / Foil F4

Gréement : NeilPryde V8 6,7 / mat Reptile Green Mamba 430 100% / wish AL360 E3 Carbone

Flotteur : JP hydrofoil 135 - pesée à 9.5kg en version ES, 8.75kg en version FWS et 7.60Kg en version carbone (le tout sans straps)

Préparation

Le montage du foil F4 dans le boitier de la JP a nécessité pas mal d'ajustements (ponçage du talon F4). Ceci est dû au fait que F4 travaille avec les côtes exactes du talon tutte, là où COBRA a sa propre interprétation du Tuttle (légèrement plus étroit). On n'aura plus ce problème avec le foil RS:FLIGHT F4 car il sera taillé pour les boitiers cobra. Pour le reste, rien que du très standard. On a 2 barrettes d'inserts de footstrap sur la planche, j'ai choisi de les monter dans la position la plus intérieure de la planche car je n'aime pas être sur le rail en foil.

Sur l'eau

A l'arrêt, la stabilité est excellente, il faut dire qu'avec 85cm de large, le contraire eu été étonnant. Pour autant, la planche est assez peu épaisse et courte .. elle ne fait pas paquebot, et on est même content d'avoir les 135L pour les virements de bord car le nez est court.

Décollage

Au pumping, la planche s'extrait de l'eau assez facilement même si subjectivement, les 85cm de large trainent un peu plus d'eau que nos protos habituels en 78. Lors de notre test, il y a avait un vent de plus de 10knt, donc décoller ne posait aucun problème.

Edit : Pour avoir testé ultérieurement la planche dans des conditions plus light, et avec plusieurs foils, on confirme que le décollage reste très bon même dans des vents faibles. On est un poil moins bon qu'avec notre flotteur référence (custom) en 78 avec des foils type Horue Vini, mais on retrouve des performances analogues avec des foils plus raides type RS:Flight F4, Starboard GT, Select Profoil F1.

Les straps en position centrale (si on peut dire) sont parfaitement positionnés et il est très facile de chausser dès que la vitesse augmente un peu. La position est même très naturelle .. rien à voir avec la Horue SLANT où on avait des positions très excentrées (axé perfo).

Vol stabilisé

Un fois en vol, on avait l'habitude d'un F4 très instable sur le plan longitudinal, et curieusement bien moins cette fois. On n'a pas pour autant un ensemble pépère mais le flotteur calme réellement l'instabilité du foil. J'en vois certains arriver à toute allure .... : non, cela n'en fait absolument pas un foil pour débuter pour autant, mais c'est juste un peu plus agréable pour celui qui sait naviguer car cela permet de se concentrer un peu plus sur d'autres facteurs.

Côté sensations, c'est très réussi : la planche parait à la fois seine, et légère au pied. On retrouve l'un des points forts de nos protos par rapport à une planche de slalom : c'est juste une autre dimension !! Les flotteurs très courts décuplent le plaisir que l'on éprouve sur le foil, grâce à une inertie fortement réduite, et donc des capacités rapides d'ajustement de l'assiettee du flotteur. Qui plus est, le plan de pont est confortable et la position des straps très agréable sur la durée.

Touchettes

Lors des inévitables touchettes, la JP freine plus que notre planche référence en 78cm, mais ça reste très raisonnable par rapport à d'autres tests que nous avons fait.

Edit. Pour préciser les choses, disons que les touchettes à plat produisent un petit coup de frein très mesuré. Les touchettes sur le rail à la contre-gîte marquent un peu plus. Ca reste moindre qu'avec un flotteur type slalom, mais plus marqué qu'avec la Elix F1X qui est la nouvelle référence dans le domaine.

Cap et équilibre transversal

Si on cherche à serrer le vent, et à fortiori avec un vent un peu soutenu, on arrivait vite aux limites de notre flotteur référence. Le F4 très puissant créait un couple à la gite qui nécessitait un peu d'attention de la part du pilote. Cette fois, le bras de levier offert par les 85cm de large et surtout la forte largeur à l'arrière rendent l'exercice juste beaucoup plus facile et bien plus agréable. On trouve la contre gîte plus facilement aussi ... même si c'est un exercice où il me reste beaucoup de progrès à faire (après avoir vu Julien Bontemps naviguer, on se fait tout petit et très humble !) . En tout cas, le potentiel est bien là : ce n'est pas un flotteur qui nous limitera sur ce point, mais bien le mec qui est dessus.

Equilibre longitudinal

Sur notre flotteur référence, l'utilisation du F4 nécessitait un réglage de straps très arrière. Sur le proto Tabou que nous utilisons régulièrement , c'était encore plus marqué et il manquait même un insert pour pouvoir être équilibré. Cette fois avec le flotteur JP, on est parfaitement équilibré ...et je dois dire que je n'ai même pas eu à modifier le réglage de j'ai fait d'origine. C'est assez logique puisque ces 2 produits sont conçus pour naviguer ensemble ... mais c'est bon de le souligner car on a vu de tout dans notre domaine.

En tout cas, le nombre de positions de strap disponible est rassurant pour garantir une adaptation sur bon nombre de foils

Bilan

Les

  • Légèreté
  • Accessibilité
  • Stabilité longitudinale
  • Maîtrise de l'équilibre transversal sur les foils puissants
  • plan de pont
  • réglage et positions des straps

Les -

  • Un peu de trainée lors des touchettes à plat (par rapport à une planche étroite) et sur le rail (par rapport à la référence Elix F1X)


Ce post vous a paru intéressant ou utile ? Retournez l'ascenseur en soutenant nos actions de développement du Windfoil