Windfoil - Test du Select Profoil F1

Swipe to the left
Windfoil - Test du Select Profoil F1
30 juin 2017 5833 Views No comments

Conditions du test

Test 1 : La Ciotat, Vent de Sud Ouest entre 10 et 18 knt très irrégulier, Voile V8 6.6 / Mat TPX100 430

Test 2 : Savine, Vent de 5 à 15 knt, Voile RS:Flight 7.8 /Mat TPX100 460

Flotteur Elix F1X

Aile 750 et Stab Pro B à La ciotat

Aile 850 et Stab Pro A à Savine

Présentation

Je ne reviendrai pas sur le montage du foil qui a été présenté en détail dans mon précédent post. L’installation du foil sur la planche ne pose aucun problème et le calage est parfait dans forcer comme une mule .. on voit bien que Sélect et Elix ont travaillé ensemble pour définir le produit ! On verra par la suite que l'équilibre est parfait.

Décollage

Comme avec tous les foils axés glisse (F4, Starboard, AFS2 ..), le décollage est assez progressif. Le foil réagit très bien au pumping sur le mat pour générer très vite de la portance. Avec les profils fins à grand allongements, il faut accélérer jusqu’à une vitesse critique (de l’ordre de 10 knt) pour que tout se stabilise. Dès lors, on peut juger du comportement du foil au regard des autres que nous connaissons.

En conditions limites de vent, le ProFoil F1 équipé de l’aile de 85cm fait partie des plus efficaces que nous ayons testés : sans être aussi bluffant que le Starboard Race, qui est désormais notre référence (après avoir détrôné d’une courte tête le Vini XLW), le Profoil se hisse avec facilité sur le podium, devançant les Loke, AFS2, Starboard GT, NP F4, NP Alu, Zeeko, Ketos, XtremFoil, Slingshot et autre Manta. Je précise que cette performance est autant due à la qualité du foil, la dynamique du mat, qu’à l’adéquation avec la Elix F1X. Nous avons testé le select sur la Horue SLANT et le résultat n’était pas du tout le même (aile positionnée trop en arrière vs straps sur cette configuration).

De la glisse

Immédiatement, à l’accélération, le premier caractère du Profoil se distingue : ce foil offre une glisse de fou. Avec le F4, il se place d’emblée sur la première marche du podium. La sensation dépasse ce que nous avions connu jusqu’ici … cette fluidité est autant indescriptible que jouissive. Il est très difficile de faire partager ce type de sensations, mais imaginez que vous passiez soudain, en voiture, d’une vieille route en mauvais état un bitume tout neuf et parfaitement réalisé … c’est un peu la sensation que vous éprouvez en passant sur le Profoil : quelques chose de fin, fluide, parfaitement silencieux. Vous n’allez pas forcément plus vite, mais quel plaisir !

Stabilité et accessibilité

Coté stabilité longitudinale, sélect a visiblement fait le choix de la réactivité au détriment de la stabilité extrême. On se situe de ce côté entre un Vini et un RS:Flight AL, donc bien plus stable qu’un RS:Flight F4, mais moins qu’un Loke, Starboard GT ou AFS2.

Côté stabilité latérale, là aussi, sélect propose un foil plutôt libre, moins calé que les F4, AFS2 et Starboard. C’est toutefois bien plus calé que les Vini, Manta, Slingshot, mako, ketos, kerfoil et autres. Visiblement, la rigidité en torsion du fuselage en carbone est beaucoup moins élevée que celle du starboard en alu (pour comparer à un foil également démontable, et construit dans des technologies comparables). En plus de l’influence sur le la stabilité latérale, cette relative souplesse se ressent en navigation avec un comportement bien moins imperturbable qu’avec les 3 foils cités précédemment, surtout dans le clapot. C’est plus vif, et on ressent plus les mouvements. Les réactions sont un peu plus complexes à gérer qu’avec d’autres. On voit clairement qu'avoir la glisse Et la rigidité est difficile : tout est dans le compromis !

Au près, le profoil F1 est aussi plus compliqué de caler à la contre gîte (avec mon niveau ... car je doute pas que Benjamin le fasse les doigts dans le nez) que les 3 foils très rigide que nous avons cité ci dessus. Sur ce point, et à la lumière des nombreux tests que nous avons fait, le Starboard reste La Référence actuelle. 

Au près

Comme nous venons de le voir, le Profoil F1 se cale moins facilement à la contre gîte que notre référence. On a donc plus de mal à travailler sur la puissance du foil en serrant le vent. Par contre, on peut jouer sur la finesse et la glisse pour atteindre une excellente vitesse à cette allure. On fera donc peut être un cap un peu moins serré, mais on pourra compenser par une excellente vitesse. Les traces GPS réalisées ce WE laisse quand même rêveur, et même si les starboard race et NP F4 permettent de plus serrer, le Profoil est juste derrière ...

Au largue

De façon assez curieuse, le Profoil est par contre l’un des foils les plus facile à gérer au petit large. Là ou la plupart des foils passent en surpuissance, le sélect permet de continuer à mettre la poignée dans le coin bien plus longtemps sans se faire peur tant que la vitesse reste raisonnable. Cela en fait un foil très agréable à utiliser aux allures standard, mais probablement moins facile sur un parcours course Up & Down pur.

Au grand largue (une allure assez proche du vent arrière en foil), le Profoil profite de son excellente glisse pour permettre des descentes très efficaces dans le vent léger. Dans des conditions musclées avec clapot, la relative souplesse du fuselage déssert un peu le contrôle.

Finalement, c'est sur des allures travers que le Select se fait le plus chahuter, toujoures à cause de cette rigidité insuffisante.

Bilan

Il est temps de faire un premier bilan sur ce nouveau Sélect Profoil F1.

Alors que sur le papier, nous nous attendions à trouver un foil de course, concurrent des F4, SB ou AFS2, Sélect nous a concocté un foil que le qualifierai plutôt de freeride très haut de gamme, construit comme une vraie oeuvre d'art. Un peu moins accessible que certains (loke et GT par exemple) d’un premier abord, le Profoil oppose la glisse et la finesse à la puissance, pour des prestations de très haut niveau, lorsque l’on ne cherche pas des allures extrêmes comme en course Up&Down pour lesquelles il manque un peu de contrôle à notre gout. Sur des allures plus standard, le foil est tolérant … voir même facilitant, et tellement agréable dans le très léger. Il s'approche à 2 doigts de notre référence absolue dans l'ultra light tout en offrant une plage d'utilisation sans commune mesure.

Edit

Après quelques mois d'évolution dans le monde du foil, le Select perd un peu de sa superbe par rapport à tous les nouveaux modèles concurrents. Son plus gros point faible reste un fuselage et un bas de mat insuffisament rigides, qui compromettent le contrôle du foil dès que les conditions sortent du vent très léger.

Pour pallier à cet inconvénient, Select propose désormais 2 fuselages aluminium en remplacement de celui en Carbone. Disons le, cela fait faire un bon en avant au profoil, avec un contrôle sans commune mesure avec la version full carbone. Du coup, le foil devient plus agréable à toutes les allures dans le vent léger. Dans le vent medium à fort, ça reste insuffisant, surtout aux allures ouvertes (travers et largue) om on a un effet de foil qui gigotte. C'est clairement le mat qu'il faudrait rigidifier pour gommer cet inconvénient. 

Ce post vous a paru intéressant ou utile ? Retournez l'ascenseur en soutenant nos actions de développement du Windfoil