Windfoil - Test Duotone F-Type 5.8

Swipe to the left
Windfoil - Test Duotone F-Type 5.8
22 septembre 2018 1010 Views 2 comments

Aujourd'hui, petit tour à Pierrelatte pour tester la F-Type dans un vent digne de ce nom.

Conditions du test

Lac de Pierrelatte, 10-28 knt (un peu irrégulier, certes)

Flotteur : JP Hydrofoil 120

Foil : NeilPryde RS:Flight AL 2019

Mat : Duotone Platinium aéro RDM 400 , Wish AL360 E3 140

Gréage

J'ai tout bien fait comme ils disent : on détend les 2 lattes de cam pour enfiler le mat et mettre le Wish, avec une légère tension en bas. On met en place les petits cam sur sangle (ça se fait tout seul). Ensuite un bon étarquage en bas aux côtes données par la marque, puis on étarque les lattes de cam pour retrouver une jolie voile avec un creux très progressif. Déjà comme ça c'est très joli. Il reste 1 pli sur chaque gousset de latte au niveau des cam, mais je n'ai pas réussi à les faire disparaître .. l'idée n'était pas de bouriner sur les étarqueurs de latte, et surtout ces plis disparaissent dès que le vent tend la voile.

EDIT. J'ai trouvé comment ne pas avoir de plis sur les lattes. Il faut étarquer les lattes avant de mettre de la tension en bas. Du coup, profil nickel sans plis !

Le 2e effet kisscool, c'est quand on soulève le gréement pour l'apporter au bord de l'eau ... mais c'est une plume !!! T'es sûr qu'il y a des cam ???

Sur l'eau

Dès la prise en main, la première sensation de légèreté se confirme ... et dès le premier vol, c'est la douceur qui saute aux yeux : du velour !!! Que l'on soit au harnais ou juste à bout de bras, quel pied :) La voile travaille en harmonie avec le mat, et on a vraiment une sensation de douceur et de maîtrise.

En terme de puissance, la F-Type n'est pas démoniaque, du même type que la E-type, donc rien à voir avec une voile free-race ou une voile comme la skyscape. Par contre, elle est bien plus efficace au pumping que les voiles freeride no cam grâce à un creux plus stable et ce, malgré une latte de moins. Par rapport à la E-type, notre F-type est bien également plus efficace au près : on a de l'appui sous la main arrière, mais en gardant un creux bien devant .. du coup, cet appui est directement efficace.

Compte tenu du poids de la voile, et de la configuration 4 lattes, ma grande interrogation concernait la tenue dans les rafales ... et pour le coup, j'ai été servi aujourd'hui avec un vent qui montait à presque 30knt dans les plus grosses rafales (relevé winds-up à l'appui). Après la douceur de la voile, c'est la 2e surprise : la tenue est carrément étonnante dans les risées. Evidemment, il faut ouvrir, mais le creux ne recule presque pas, et le gréement reste donc parfaitement saint. La combinaison légèreté / douceur / tenue du profil permet de gérer sans soucis les conditions très irrégulières.

Bon évidemment, je ne parle pas de la rotation des cam, car si il n'y en avait pas, ce serait pareil ! Euh non en fait, sur la F-Type, il n'y a même pas besoin que la latte passe derrière le mat, c'est donc encore plus doux au changement d'amure qu'une voile rotative classique. Et pour la sortir de l'eau, on a en gros l'impression d'avoir une voile de vague dans les mains.

Si on devait vraiment trouver quelques chose à redire, on pourrait vouloir une voile plus pêchue. En relâchant au Wish, on gagne sensiblement en puissance, mais on est de toute façon limité par le peu de latte. Et puis, elle est tellement agréable comme ça en mode freeride qu'il serait dommage d'en faire un camion =;)

Bilan

La F-Type propose en feeling que nous n'avions pas encore eu sur une voile de foil. Celles qui s'en rapprochent le plus sont les voiles Swart de Horue : elles aussi très légères et plus compactes, mais on a ici plus de longueur de Wish et d'appui au près. Le profil est aussi un peu plus tenu lors du pumping. Au final, Duotone propose une voile qui a la maniabilité et le poids d'une voile sans cam très légère, mais avec la tenue dans le vent et la finesse d'une voile à camber ... sans compter une douceur juste incroyable. On peut la résumer en 3 mots : freeride 100% plaisir !

Je pense que dès que le vent dépasse 15 kntn vous allez me voir souvent avec un combo freeride 100% plaisir : JP Hydro 120 / Duotone F-Type 5,8 / Taaroa Noe 97


Ce post vous a paru intéressant ou utile ? Retournez l'ascenseur en soutenant nos actions de développement du Windfoil

tintin.gwen 24 septembre 2018 at 10:34
Effectivement les plis au niveau des lattes ne sont pas esthétiques mais ils devraient partir au rodage de la voile et avec une tension supérieure des lattes
Didier 24 septembre 2018 at 10:34
Super voile freeride ....se rapproche effectivement de la Swart de Teiva.