Windfoil - Présentation et test de la Starboard Foil 150 2020

Swipe to the left
Windfoil - Présentation et test de la Starboard Foil 150 2020
19 août 2019 202 Views

Conditions du test

Foil : starboard avec mat carbone 95, fuselage 115+/ aile de 1000 et fuselage 95+ / aile de 800
Voiles : Hyperglide 2 9m, Loft Skyblade 8m, F Type 5.8
Spot de Serre Ponçon, vent entre 6 et 20knt

Présentation

Starboard Foil 150 2020 by Glissattitude

La Foil 150 vient remplacer la Foil 144 dans la gamme des flotteurs dédiés foil Starboard.

Pour 2020, la gamme est sensiblement remodelée avec l’arrivée des modèle Foil X.
On retrouve ainsi
- Foil X 145 : dédiée au freeride, et associée préférentiellement au foil SuperCruiser
- Foil X 110 : freeride et freestyle / freemove
- Foil freeride 125 : freeride perf, associée préférentiellement aux foils GT et GTR
- Foil freeride 150 : freerace perf, associée préférentiellement aux foils GTRS et Race +
- Foil race 177 : race PWA, à associer au Race + ou Ultimate Race + avec voiles race entre 8 et 10M2

Par rapport à la Foil 144 2019, la Foil 150 hérite de quelques éléments issus du modèle Race 177 2019. Tous ces éléments ont pour vocation de la rendre un peu plus puissante, et encore plus adaptée à une utilisation freerace (malgré son nom).

On retrouve ainsi

- des cuts moins larges et moins profonds

Starboard Foil 150 2020 by Glissattitude

- un plan de pont moins progressif sous le pied arrière

Starboard Foil 150 2020 by Glissattitude

Starboard Foil 150 2020 by Glissattitude

- un outline arrière plus carré

Starboard Foil 150 2020 by Glissattitude

- un nez plus large et plus carré

Starboard Foil 150 2020 by Glissattitude

- un arrière plus volumineux, avec des rails plus épais

Starboard Foil 150 2020 by Glissattitude

Sur l'eau

Ayant l’habitude de naviguer régulièrement avec la 144, je n’ai pas été dépaysé, mais j’ai quand même noté des changements largement sensibles.

Je suis habitué aux ponts plats (exocet RF, Freefoil et horue Aitrtime). Sur la 144, comme sur la tabou Airide, j’avais trouvé mes marques avec un pont non pas plat mais légèrement bombé (plus bombé d’ailleurs sur le 144 que la Airide). Ce type de pont offre clairement moins de contrôle que le pont plat, mais comme ce sont des planches que j’utilise essentiellement dans du vent léger, cela ne me gène pas.

Starboard Foil 150 2020 by Glissattitude

Sur la 150, on se rapproche plus d’un plan de pont classique sous le pied arrière … plan de pont d’ailieurs hérité de la F177.
Avec le strap en position extérieur, je dois avouer que j’étais gêné car je retrouvais la sensation d’avoir un arrondi marqué en plein milieu du pied .. et de perdre franchement en contrôle. Avec la position médiane, j’ai trouvé une sensation plus naturelle avec une partie du pied à plat, et juste le talon dans l’arrondi. Avec ce réglage, et en comparaison avec la 144, la Foil 150 perd un peu en accessibilité et en naturel, mais offre plus de puissance sous le pied arrière avec un rail plus épais.

Effet placébo ou pas, le nez plus large semble en effet offrir plus de stabilité longitudinale. J’avoue que c’est subtile , mais cela se marie bien avec les nouveaux fuselages plus, et permet de moins braquer le stab. Dans l’optique d’une utilisation freerace, c’est tout à fait cohérent, mais cela ajoute encore un peu d’inertie en lacet et éloigne encore la 150 d’une utilisation freeride.

Avec son arrière plus carré, et ses cuts moins larges, la 150 offre sensiblement plus de puissance, et cela se ressent assez nettement lorsqu’on l’utilise avec des grandes voiles comme l’hyerglide 2 en 9m. Si la 144 permettait de naviguer en mode race 8 et 9m, la 150 devient pour le coup quasi parfaite pour cet exercice. A contrario, elle perd un peu de glisse et se justifie encore moins que la 144 pour naviguer en petite toile dans le light (mais nous verrons qu’il y a désormais la 125 pour cela).

Durant nos 4 jours de test, nous avons fait de nombreuses comparaisons entre les 125, 150 et 177.

Dans le très light, avec un physique 'standard', et en 9m2 avec le foil Race, il est nettement plus facile de décoller avec la 150 ou la 144 qu’avec la 177. Cette dernière nécessite un physique et une dynamique beaucoup plus affûtés.

Une fois en vol, la 177 permet de générer un peu plus de puissance, mais la différence est finalement assez subtile … surtout en comparaison avec la 150 qui fait un pas en avant par rapport à la 144. Avec la 10M2, ou pour un athlète entrainé, la 177 se justifie dont certainement, mais il vaut mieux être très sur de ses gibes en l’air pour ne pas avoir à relancer trop souvent . Pour tous les autres, la 150 est assurément de bon choix pour performer en mode race 'accessible'.

Avec des voiles plus petites (autour de 7m), c’est clairement avec la 125 que l’on décolle le plus rapidement. Nous avons ainsi régulièrement partagé des moments de vol dans le light, les uns en 9m / F150 / Foil race, et les autres en 6.7 / F125 / Supercruiser.

Cette adéquation Programme / Taille de voile / Flotteurs / Foil est quelque chose sur laquelle nous insistons depuis des mois, et nous continuerons car nous voyons trop d’erreur de casting sur les spots. La conséquence, ce sont des pratiquants qui galèrent plus que de raison, pendants que les autres s’éclatent tout autour. Comme pour la plupart, ils n’ont jamais testé un ensemble réellement cohérent, ils ne peuvent pas constater à côté de quoi ils passent, mais vu de l’extérieur ça fait toujours de la peine.

Starboard Foil 150 2020 by Glissattitude

Dans des conditions un peu plus musclées, nous avons équipé la F150 avec le GRTS+ (mat 95, fuselage 95+) pour naviguer en 6.4 ou 5.8. Dans cette configuration, nous avons trouvé le meilleur équilibre avec une cale à -1°. Avec -1.5, on a un équilibre assez pied arrière qui peut aussi plaire à ceux qui aiment naviguer en mode slalom.
Dans ces conditions, on commence à ressentir de façon plus importante l’encombrement du flotteur. Avec 15knt de vent ou plus, il y a clairement plus ludique, mais on a quand même de quoi faire monter l’aiguille du GPS ! Le contrôle reste bon, mais il faut anticiper un peu plus et privilégier des manoeuvres amples. De même, à vitesse très soutenue, il faut être vigilant lors des touchettes car une planche de 85cm qui touche, ça freine un peu quand même ;) … plus que des carènes comme les exo RF 81, JP 120 ou autre Airtime..

Ce qu'on gagne vs la 144 2019

  • puissance au cap
  • stabilité longitudinale
  • équilibre en grandes voiles
  • exploitation des foils puissants
  • performances générales

Ce qu'on perd vs la 144 2019

  • maniabilité
  • accessibilité du plan de pont
  • accélération (avant décollage) dans le light en voile moyenne et petite

Bilan

Avec cette nouvelle 150, Starboard redistribue un peu les cartes dans sa gamme, et fait de la place pour ses modèles pur freeride. La 125 et la 150 sont ainsi déplacées vers un programme plus perf. Elles vont assurément beaucoup séduire les amateurs de free-race. Pour revenir sur la 150, qui est le sujet de ce test, nous l'avons érellement beaucoup aimé dans un programme race acessible en grande voile, avec avec un foil puissant. C'est là qu'elle exprime le mieux tout son potentiel.

Disponibilité prévue : Octobre 2019 (probablement fin Oct)

Pour finir ce post, je vous propose une présentation par Tieday YOU himself (le boss et designer de Starboard Foil), ainsi que quelques belles images faites avec Nicolas Huguet cet été sur Serre Ponçon (à visionner en HD pour en profiter au mieux).

Ce post vous a paru intéressant ou utile ? Retournez l'ascenseur en soutenant nos actions de développement du Windfoil