Windfoil - Présentation et test Starboard FoilX 145 2020 et Supercruiser

Swipe to the left
Windfoil - Présentation et test Starboard FoilX 145 2020 et Supercruiser
24 août 2019 4 Views

Conditions du test

Foil : starboard Supercruiser carbone et Supercrioser alu
Voiles : Gréement Starboard Flight en 6.7
Spot de Serre Ponçon, vent entre 6 et 20knt

Présentation

La Foil X 145 est une nouvelle planche. Elle vient compétre la gamme Starboard Foil pour une approche Freeride pure

Pour 2020, la gamme est sensiblement remodelée avec l’arrivée des modèle Foil X.
On retrouve ainsi
- Foil X 145 : dédiée au freeride, et associée préférentiellement au foil SuperCruiser
- Foil X 110 : freeride et freestyle / freemove
- Foil freeride 125 : freeride perf, associée préférentiellement aux foils GT et GTR
- Foil freeride 150 : freerace perf, associée préférentiellement aux foils GTRS et Race +
- Foil race 177 : race PWA, à associer au Race + ou Ultimate Race + avec voiles race entre 8 et 10M2

Ce qui caractérise le shape

  • un shape très compact 
  • un plan de pont assez plat
  • des rails très parallèles
  • une largeur assez faible, mais un forte épaisseur
  • un nez large et carré
La FoilX sera disponible à partir de Oct 2019, dans 2 constructions (Starlight ...1599€ comme dans notre test et Flax Balsa ... 2149€)
En ce qui concerne le supercruiser, que nous avos testé en combinaison avec la FoilX, nous avons un mat de 85cm, un fuselagde de 87cm, un stab épais et large, et surtout une aile gigantesque de 1700cm2 relativement fine. Il dets disponible au tarif de 999€ (aluminium) et 1999€ (mat carbone).
Supercruiser Starboard

Sur l'eau

Dès la prise en main, la Foil X sort de l'ordinaire : ultra compacte, on a du mal à imaginer qu'il a été possible de loger 145L dans un flotteur qui mesure 1m90 par 71cm. Pourtant, il suffit de monter dessus pour s'en convaincre : on ne se mouille même pas un orteil .. et même les beaux gabarits seront au sec. C'est super rassurant, et permet d'envisager des retours au bord même avec un vent qui est tombé.

Starboard Foil X et Supercruiser

Décollage

Le 2e effet de ce volume important logé dans une planche aussi courte, c'est qu'il est assez facile de se reculer sur la planche pour chausser le strap avant ... même sans planer. Cela permet de préparer le décollage avec sérénité. Au moindre souffle de vent, l'acclération est 'facile'. On sent que la planche ne nécessite que peu de puissance pour accélérer car on a peu d'effort dans les bras. On retrouve un peu la sensation que l'on avait sur des planches commes les tiny, mais ici avec un volume beaucoup plus généreux. Associée au Supercruiser, on ne tarde pas à décoller avec la FoilX. Sur la photo çi dessous, je vole avec 6,7 dans moins de 10 knt, et sans m'arracher au pumping.

Pour être précis, ce n'est pas le combo avec lequel j'ai décollé dans le moins de vent, mais c'est certaiement l'un de ceux qui nécessitent le moins de puissance vélique pour se retrouver en vol. En cela, cette solution va être appréciée par tous ceux qui veulent voler facilement avec des petites voiles. Associé au Supercruiser, la Foil X est assurément l'une des meilleures solutions pour les gros gabarits qui veulent voler assez tôt sans forcément chausser une voile de 8,5m2. On le verra par la suite, mais la contre partie est un ensemble très tranquille qui n'est absoluement pas fait pour allez chercher de la performance, et sur lequel il n'est clairement pas opportun de mettre des grandes voiles.

Starboard Foil X et Supercruiser

Stabilité

Une fois en l'air, l'ensemble Foil X + Supercruiser est rassurant et maniable.

On a une excellente stabilité longitudinale pour un fuselage de 87cm.  Comme la planche est courte avec peu d'inertie, le contrôle de cet axe est très intuitif, à défaut d'être bloqué comme sur un foil de race. Avec le supercruiser, qui est assez puissant, j'ai ressenti un vrai intérêt à pouvoir déplacer le pied arrière sur la planche pour gérer les rafales ou molles. C'est ainsi sans les straps arrières que j'ai trouvé le combo le plus intéressant .. cela permet d'avoir toujours un équilibre optimal. 

Sur l'axe transversal, on a un comportement sein, mais avec un peu plus de liberté proche du neutre que dans les configurations GT ou GTS. Ces petits mouvements sont bizaremment plus sensibles sur la mat alu que sur le mat carbone. C'est une sensation que l'on retrouve d'ailleurs sur la plupart des foils à grosses ailes (Glide, Mach 1, etc.). Ces mouvements sont ici un peu plus sensibles avec la Foil X qu'avec la Foil Freeride 125 (Testé également avec le même foil). Je pense qu'ils sont amplifiés par l'épaisseur assez importante de la planche. La contre gîte est très facile à gérer avec cet ensemble.

Starboard Foil X et Supercruiser

Sur l'axe lacet, le foil est très libre. Lorsque l'on maîtrise la conduite, c'est extrêment ludique et on se prend vite à oublier la ligne droite pour jouer avec le foil. Là aussi, la FoilX offre très peu d'inertie et permet de conduire avec facilité nos fantaisies. 

Et quand ça touche

Lors des touchettes, la FoilX offre très peu de trainée, ce qui est logique compte tenu de sa largeur. Si on vient à planter devant, le volume conséquent du nez permet de ne pas enfourner réellement, et on retrappe en général assez facilement les défauts d'équilibres.

Glisse et Vitesse

Côté vitesse, le Supercruiser est un foil  'tranquille'. Dit autrement : il ne va pas vite ! Quelque soient les conditions, la vitesse reste toujours modérée .. pas de quoi se faire peur. Pour les adeptes du tirage de bourre, passez votre chemin. Si au contraire vous concevez le foil en mode balade tranquile, vous allez adorer. La vitesse est très linéaire (entre 15 et 18 knt) : aucun effet d'accélération au près ou au largue.

Starboard Foil X et Supercruiser

En terme de sensation de glisse, on n'a pas l'impression de trainer de l'eau, mais on est bien loin des sensations de glisse de la gamme GT ... comme on dit toujours, on ne peut pas tout avoir ;) Malgré tout, entre la FoilX est le Supercruiser, il n'est pas la peine de toiler beaucoup .. et je dirai même que c'est avec des toiles modestes que c'est le plus intéressant (je dirai entre 4 et 7m) car cela n'ajoute pas d'inertie et donc n'ôte pas le coté très joueur de l'ensemble. 

Starboard Foil X et Supercruiser

Manoeuvres

En ce qui concerne  les manoeuvres, le foil Supercruiser est réellement une machine à Jibe en l'air. Il permet de rester en l'air même lorsque la vitesse devient ridicule.

Dans cet exercice, j'ai trouvé la FoilX un peu moins facile que la 125, mais certains autres testeurs on été au contraire plus à l'aise avec la 145. Comme quoi chacun a ses habitudes.

Si vous êtes adeptes des manoeuvres en tout genre (jibe, 360 etc.), je vous invite vraiement à essayer la 145 en mode strapless (ou juste avec les straps avant) ... c'est au final comme ceci que nous l'avons tous préférée !

Starboard Foil X et Supercruiser

Bilan

Ce combo Foil X 145 + Supercruiser a été réellement pour nous une découverte.

C'est assez éloigné de ce que nous testons la plupart du temps, mais j'ai réelleemnt pris du plaisir en mode strapless, avec des petites voiles (6.7 dans une 10 aine de knt). Entre la maniabilité, et la douceur de conduite, c'est un mode de navigation 100% plaisir qui donne envie de recommancer encore et encore. Ici, ce n'est moins sur des grandes balades en remontant au vent, mais au contraire une navigation pleine de sensations dans un espace réduit, en enchainant les jibes en l'air ... objectif : 100% du temps en vol :) Cet hivers, on va profiter également du 2e intérêt de ce combo : aller jouer dasn la houle.

Disponibilité pour la Foil X : Octobre 2019

La vidéo

Pour finir ce post, je vous propose une présentation par Tieday YOU himself (le boss et designer de Starboard Foil), ainsi que quelques belles images faites  cet été sur Serre Ponçon (à visionner en HD pour en profiter au mieux).

Ce post vous a paru intéressant ou utile ? Retournez l'ascenseur en soutenant nos actions de développement du Windfoil