Windfoil - Présentation et test du foil F4 race 2019

Swipe to the left
Windfoil - Présentation et test du foil F4 race 2019
1 novembre 2019 41 Views

Présentation du F4 2019 de série

F4 full

Dans sa version de série, le F4 est désormais livré dans une housse objectivement très pratique. Elle possède suffisament de poches pour y loger le mat, 3 ailes, un fuselage et un stab. Contrairement par exemple à la housse du Phantom, aucun risque que les ailes ne frottent les unes contre les autres lors du transport.

F4 2019

On retrouve les mêmes éléments que nous avions testé cet hivers, si ce n'est un nouveau mat full M40J plus solide et encore plus rigide. Le support de stab a également été revu avec un nouveau matériau. Le fuselage a aussi sensiblement évolué pour offrir une rigidité encore supérieure. 

F4 2019

F4 2019

Toute la visserie est fournie dans une boite bien pratique pour ne rien perdre. 

F4 2019

En terme de prix et de dispo, on a bien avancé avec Chris sur la question (import). Je devrai pouvoir vous répondre dans les prochains jours.

Passage au banc de mesure

Depuis quelques mois déjà, nous confrontons nos sensations sur l'eau aux mesures structurelles des foils. Cela nous a permis de comprendre un certain nombre de corrélations, et cela permet aussi d'effectuer des comparaisons assez pertinentes. Le prototype F4 nous avais plutôt surpris (en bien), et il était donc important de vérifier si l'essai avait été transformé sur le modèle de série.

F4 2019

F4 2019

Le F4 se situe dans le peloton de tête en terme de rigidité en flexion, mais tout ceux qui sont dans le même groupe le sont grâce à des mats épais. Si on rapporte cette rigidité à l'épaisseur (liée à la glisse), le F4 prend un très grande logueur d'avance.

Analyse structurelle du F4 Race

Il prend également la première place en terme de rigidté en torsion (devant, il n'y a que des mats alu). Comme on n'a souvent dit, c'est LE paramètre important pour garantir du contrôle donc de la sérénité en nav'.

Reste à vérifier ceci sur l'eau, mais bravo à F4 car un tel niveau de rigidité sur un mat qui fait 12.7 mm d'épaisseur en tête (contre 13.8 pour un IRIS R, 12.9 pour le Profoil F1 et 15.1 pour un AFS 105 ou un LK1), c'est remarquable et cela témoigne d'un très gros travail ! On peut s'attendre à un ratio contrôle / glisse de haut niveau.

Sur l'eau : comparatif F4 race, Phantom IRIS R, NP F4 racing

Si j'avais fait un compte rendu de test traditionnel sur un tel produit,  ça aurait été une redite en comparaison avec les autres foils de course actuels (ultra calé, super glissant, très puissant etc...), donc sans intérêt. La comparaison de sensation avec ses concurrents directs est donc la meilleure solution. Je précise qu'il manque dans cette comparaison le Loke race et le Starboard Race +,  car je ne les ai pas encore reçus ... mais ça viendra assez vite je pense ;)

Au passage, un grand merci à mes partenaires de test du jour (Antoine et Julien pour la comparaison F4 / NP, et Benoit pour la comparaison F4 / Phantom).

F4 racing foil

En entreprenant un test comparatif de ces 3 modèles, on s’attaque à un domaine sensible pour plusieurs raisons

  • les différences sont assez subtiles lorsque l’on s’adresse à un tel niveau de performance pure
  • la comparaison s’entend dans une utilisation très étroite qui correspond à un parcours banane (près très serré / vent arrière)
  • un tel comparatif intéresse beaucoup de monde car les produits de compétition font rêver … même si leur utilisation s’adresse en réalité à peu de pratiquants. Ce test n'a donc absoluement pas la vocation à pousser Mr tout le monde à investir dans un tel foil. Par contre, Les 3 marques proposent ou vont proposer des déclinaisons (par exemple F4 avec aile de 85 et fuselage de 100, ou IRIS R avec fuselage de 95) pour une utilisation free-race ... et là ça a un réel intérêt.
  • les concepteurs et surtout propriétaires de tels produits sont souvent des passionnés qui ont du mal à accepter que l’on puisse donner un jugement sur leur produit (sauf à dire que c'est le meilleur). Je dois donc m'attendre à des remarques plus ou moins amicales en publiant ce type de test (je prends les devants car c'est du vécu).
  • Je n'ai très cairement pas le niveau technique des compétiteurs pour lesquels ces foils sont conçus

Pour toutes ces raisons, je précise que ce comparatif fait état des sensations que j’ai ressenti avec ces 3 foils, comparés sur un matériel et dans des conditions données. Ce n'est donc ni un jugement définitif, ni une vérité absolue. 

F4 racing foil

Rigidité

Le premier point que l’on va comparer est  le comportement mécanique du foil, sur la base des ressentis. 

Rigidité en torsion :  le F4 est le plus raide, suivi du NP F4 racing, puis du Phantom R

Rigidité en flexion : C’est le NP qui semble le plus raide, suivi du phantom puis du F4

Ceci se traduit par une moindre sensibilité au clapot avec les F4 et NP, ainsi qu’un contrôle plus intuitif et facile dans les rafales. Le F4 est carrément impressionnant sur ce point car on sent à peine les turbulences hydrodynamiques rencontrées (clapot, sllage de bateau etc.). 

Neilpryde F4 racing foil

Puissance

En terme de puissance , c’est le Phantom qui m’a paru générer le plus d’appui … et surtout l’appui le plus avancé sous le pied avant. Au près très serré, c’est logiquement celui qui facilite le plus la remonté au près. Pour la même raison, c’est le Phantom qui m’a paru le moins facile à gérer dans les risées. Il faut plus anticiper et être plus attentif pour éviter de se faire sortir . Dans ce domaine, c’est le F4 qui m’est apparu comme le plus facile à gérer en moyenne.

Glisse

En terme de glisse, c’est clairement le NP F4 racing qui prend a tête du groupe : on a vraiment la sensation d’un couteau qui tranche le beurre sans aucune résistance. Le F4 prend la 2e place sur ce critère avec un grosse liberté. Le Phantom est celui qui semble demander le plus de puissance, et qui apparait aussi comme le plus physique à l’usage. Lorsque faut lancer la planche dans un vent ultra light, la différence de glisse se fait aussi sentir.

F4 racing foil

Pour remettre en perspective ces propos, je précise que nos références précédentes en terme de sensation de glisse (Select Profoil, Taaroa Sword) sont ici dépassées par les 3 modèles.

Autes considérations

Concernant les produits en eux même

  • le NP F4 Racing  propose la plus belle finition. Il reprend le système de réglage de l’incidence de stab que l’on a sur le F4 Evo. Ce système un peu complexe est à manipuler avec précaution, et manque clairement à mon gout de simplicité. Il permet toutefois de garder le réglage d’une session à l’autre. En cas de réglage sur le bord de l’eau, on vous conseille de faire très attention pour ne pas laisser tomber l’une des pièces dans l’eau ou dans le sable. On conseille également d’appliquer du fein filet bleu sur la vis de réglage afin de faciliter l’ajustement  .. qui doit être très précis vu la sensibilité du système. Le foil est disponible en version médium (aile de 90cm et fuselage de 1m .. idéalement pour 8 ou 9m2) ou Large (aile de 100cm et fuselage de 115cm, idéalement pour 9 ou 10m2). Le F4 racing a la particularité d’avoir un ensemble aile / fuselage monobloque. C’est probablement ce qui procure une telle glisse, mais cela ne simplifie clairement pas le transport !

Neilpryde F4 racing foil

  • le F4 est plus simple avec une géométrie traditionnelle. Le réglage de stab se fera si nécessaire avec des cales, mais nous n’en avons pas eu besoin lors de notre test. Il est disponible avec 3 ailes (85, 90 et 100cm), 2 fuselages (100 et 120cm), et 2 stab (1 plus le light, et 1 pour le vent soutenu)
  • Le phantom est le moins bien fini, en particulier au niveau des interfaces entre fuselage et stab et fuselage et aile. Il sera intéressant de vérifier sur les prochaines séries coment la finition évolue. Les profils sont par contre très propres avec des bords de fuite particulièrement affûtés. En navigation, c’est le seul qui émet des sifflements de façon sporadiques. Il est proposé en standard avec un jeu de cales permettant de régler l’incidence du stab. Il est disponible avec 2 ailes (90 et 100cm) et 2 fuselages (95 et 110 cm)

Bilan

Vous l'avez compris, les 3 foils sont ultra performants et très proches dans une très étroite cible d'utilisation. Le NP emporte à mes yeux la palme de la glisse, le Phantom celle de la puissance, et le F4 celle du contrôle et de la facillité. 

Comme cet article concernait avant tout le nouveau F4, je dirai que ce modèle montre clairement des caractéristiques hors normes à tous les niveaux, mais en particulier pour sa construction qui bat des records. C'est sa facilité d'utilisation (attention, tout est relatif) qui surprend le plus, et qui me fait penser à un vrai intérêt dans sa déclinaison free-race. Mon prochain post à son sujet concernera donc cette configuration dont j'attends beaucoup. 

Le F4 en configuration freerace

Comme chez Starboard, l'écosystème F4 permet de constituer des foils très différents à partir du même mat, et des différens éléments disponibles.
Vous pouvez ainsi opter pour 
Fuselages
  • 90cm
  • 100cm
  • 120cm
Aile
  • 750 (speed)
  • 800
  • 900
  • 1000
Stab
  • 38
  • 40
  • 42
  • 46
Avec tout ceci, on peut réelement jouer !

Sur l'eau en mode freerace

Aujourd'hui, nous testons une configuration freerace avec : Aile de 800 / Stab de 38 / Fuselage de 100, dans un vent de 12-20knt, voile de 5.8 et flotteur Horue Airtime 125
F4 freerace
On ne vas pas tourner autour du pot, cette configuration est juste du plaisir !
Le décollage est correct avec l'aile de 800, et en tout cas sans aucun soucis dans les conditions du jour. Il est évident que pour naviguer dans 10knt avec une grande voile, on se tournera avantageusement vers l'aile de 900. Dans tous les cas, la glisse du foil à l'arrêt permet d'exploiter facilement le pumping si il est dynamique !
En vol, on a une combinaison de haut vol avec
  • une stabilité latérale imperturbable, sans pour autant brider en aucune mesure la contre gîte
  • une stabilité longitudinale bien dosée : entre facilité et maniabité
  • une sensation de glisse qui place le F4 en tête de peloton sur ce critère .. il faut dire que vu l'épaisseur du mat et des ailes, il y avait tout ce qu'il faut.
Pour voir testé bon nombre de foils ces dernières années, il faut avouer que le F4 fait très fort, et a bien peu de concurrents dans le domaine du free-race. On en va pas se mentir, il n'y a que le Phantom R (plus cher, mais encore plus rigide) et le Starboard 95/95+ (un ton en dessous en rigidité) qui permettent d'approcher le ratio Glisse / Contrôle / Evolutivité du F4. Le petit plus : le F4 est le plus facile à gérer dans les conditions difficiles, pour qui n'est pas compétiteur de haut niveau.
En fait, difficile de lui trouver le moindre défaut. Ah si, quand même, on observe un sifflement qui aparait à partir de 20-22 knt sur notre modèle de test. Un petit mail à F4 et j'apprends que le modèle envoyé avait querlques défauts liés à un excès de vernis sur le bord de fuite. Un passage à l'atelier, et j'en profite pour retirer entièrement le vernis, et poncer toute l'aile jusqu'au 1200 à l'eau. De retour sur l'eau après 2 heures de boulot, la sensation, de glisse fait encore un bon en avant, et tous les sifflements ont intégralement disparus ... comme quoi l'état de surface des ailes a une vraie importance !
Pour aller jusqu'au bout du test, nous avons soumis le F4 à d'autres conditions, par exemple dans du vent plus fort, et plus léger. Pour garder un équlibre correct, il nous fallu caler le stab avec les moyens du bord (utilisation de cales polyvalentes fournies par Nicolas Goyard .. que j'utilise habituellement sur le Starboard). Cela permet d'élargir la plage d'utilisation et d'équilibrer les appuis sans avoir à déplacer les sreaos en fonction des configurations et du vent. Bon, compte tenu du niveau de qualité du foil on ne pouvait pas en rester à du bricolage au niveau des cales. Après quelques échanges avec F4, Chris nous dessine des cales supplémentaires en CAO, pour compléter le support de stab fourni d'origine. Nous les proposerons donc en option, en les faisant fabriquer par un spécialiste de l'impression 3D (iMaterialize). Après 2 semaines de patience, on se retrouve avec 6 superbes supports de stab allant de 0 à 2,5° tous les 0,5° (noter que le modèle fourni d'origine était à 2°) !
F4 shims

En en mode Speed

F4 Speed

Pour le fun, nous avons enfin testé notre F4 avec l'ancienne aile de 59cm d'envergure qui était fournie avec le NP F4 carbone 2018. Bilan des courses : un petit 29 knt en Vmax ! Pourquoi, tout simplement car le contrôle et la glisse sont exceptionnels  ... Bon, plus aucun doute sur le potentiel de la bête. Je pense que aux main d'un rider qui sait aller vite (ce qui n'est pas mon cas), le compteur peut vite s'envoler. 

Bilan

Gros coup de coeur pour ce F4 en mode freerace pour un utilisateur amateur. Pourtant, aucune caractéristique individuelle exceptionnelle, mais une combinaison de qualités que j'avais rarement vues réunies à ce jour, en particulier grâce à sa facilité dans les conditions difficiles. Le modèle est complexe à trouver en europe, et pas donné (autour de 2500€), mais c'est une alternative crédible aux Phantom, AFS, Starboard et Loke dans le créanu haut de gamme. 

Ce post vous a paru intéressant ou utile ? Retournez l'ascenseur en soutenant nos actions de développement du Windfoil