Windfoil - Test Fanatic Sting 140 2020

Swipe to the left
Windfoil - Test Fanatic Sting 140 2020
16 septembre 2019 75 Views No comments

Conditions du test

Flotteur : Sting Ray 2019 125L et StingRay 2020 140L

Gréement : E TYpe 6,2 et F Type 5.8

Lac de Serre Ponçon / vent entre 10 et 15 knt, La ciotat / vent entre 10 et 25 knt

La journée de test, ça part de là :

Fanatic StingRay 140 2020

Montage et présentation

L'installation des foils Fanatic sur la Stingray a été testé à la fois avec le talon tuttle, et avec la platine sur les 2 rails US. Dans les 2 cas, l'assemblage est un jeu d'enfant, mais j'avoue que la manipulation du boitier tuttle est plus simple. Le système de rail US offre par contre un réglage supplémentaire (aussi faisable par déplacement des straps si on utilise le boitier tuttle).

Contrairement à de nombreux autres flotteurs dédiés, les Stingray sont assez peu épaisses sous le pied arrière.

Fanatic StingRay 140 2020

Fanatic StingRay 140 2020

La construction ne fait pas appel à des cheminées entre le pont et le haut de boitier DTT.

Fanatic StingRay 140 2020

C'est une solution à la fois robuste et très pratique , car on a accès aux vis sur le pont. Cela permet aussi d'utiliser des très larges rondelles qui répartissent parfaitement la pression sur le pont. Pour l'occasion, nous avons utilisé nos rondelles carbones, qui ajoutent un petit look tech à l'ensemble.

Fanatic StingRay 140 2020

En terme de shape, les 2 stingray se caractérisent par outline assez long et assez pincé à l'arrière. Le plan de pont offre une courbe assez progressive sous le pied arrière, mais on est loin du pont plat des exocet ou autre airtime. La 140 a une largeur assez importante jusqu'au nez, mais une épaisseur plutôt faible.

Fanatic StingRay 140 2020

Les 2 planches font appel à une construction qualifiée de "Limited Edition" . C'est une appellation trompeuse puisqu'il s'agit en réalité d'un simple sandwich PVC / Fibre de verre. Ici point de carbone, mais effectivement une disponibilité compliquée sur la première année (d'où peut être le LTD lol)

Fanatic StingRay 140 2020

Sur l'eau

A l'arrêt , les 2 flotteurs ont des visages assez différents. La 125 place son volume dans l'épaisseur, avec peu de volume sur l'avant. Dans la clapot, elle a vite du roulis et demande un peu d'attention ou de technique. Au contraire, la 140 est assez large, avec un avant large et long qui porte beaucoup. Cette répartition de volume est très rassurante. On a l'impression d'être sur un flotteur plus gros.

Fanatic StingRay 140 2020

La glisse et l'accélération sont très faciles sur la 125, ce qui permet de toiler assez peu pour décoller. Au contraire, la 140 demande nettement plus de puissance vélique, à la fois pour vaincre le frottement (85cm de large), et l'inertie de l'avant de la planche. Ce n'est clairement pas un flotteur qui établiera des records dans le light, mais il a d'autres arguments à faire falloir.

Une fois en vol, la 125 est plutot réactive, et ne favorise pas la stabilité latérale. Il faudra veiller à l'associer à un foil plutot sage (AFS 85, Fanatic 900 2019) pour garantir un ensemble agréable.

La Stingray 140, de son côté, fait montre d'une inertie plus prononcée, mais cela favorise la stabilité, et un comportement tout en souplesse. Associée au foil Fanatic Flow 900 2019, nous avons été bluffé de la stabilité latérale pendant le jibe : c'est l'un des rares ensembles qui permettent de décomposer le jibe avec les pieds au centre de la planche sans risquer de se mettre en défaut. Il faut juste rester bien en arrière pour ne pas re-plaquer.

Pour ce qui est des touchettes, signalons d'abord que le rake est parfaitement réglé d'origine avec le foil Fanatic Flow 900. Les touchettes sur le rail sont très douces. Les touchettes à plat freinent un peu plus, mais c'est logique avec une 85cm de large sans cut. Enfin, en cas d'amérissage un peu brutal par l'avant, la généreuse surface du nez permet de ratrapper pas mal de cas limites.

Fanatic StingRay 140 2020

Bilan

Au final, les 2 StingRay sont assez différentes. La 125 est compacte, et plaira à ceux qui veulent de la glisse et un flotteur assez vif, libre en roulis. La 140, au contraire, est très rassurante car elle navigue très calé. Cette dernière demande plus de puissance, mais offre un comportement très facile même dans le vent. Malgré sa largeur et au contraire d'un fotteur typé racing, elle est douce, n'accélère pas fort, et sa largeur ne devient jamais encombrante.

Ce post vous a paru intéressant ou utile ? Retournez l'ascenseur en soutenant nos actions de développement du Windfoil

#Fanatic, #Test, #2020 Posted in: Windfoil