Évènement - Gliss Test Session

Swipe to the left
Évènement - Gliss Test Session
23 avril 2019 229 Views No comments

À l’occasion de la coupe du monde PWA de Marignane, nous avons organisé trois jours de tests géants en collaboration avec les magasins HotMer et Le Marin. Nous avons réuni plus de 50 flotteurs, 20 foils et 30 gréements : événement exceptionnel donc par la diversité du matériel présent.

Jour un

Ce premier jour a été marquée par un soleil radieux, et un vent régulièrement présent. De secteur sud-est, ce dernier a permis à la plupart d’aller sur l’eau dans des conditions idéales : vent léger à médium, plan d'eau parfaitement plat et températures printanières. Ceux qui ont participé à cette journée ne se sont pas trompés !

Le vent n’était pas assez soutenu et régulier pour permettre aux planches classiques d’exploiter les conditions, mais les foils n’ont pas touché le sable et les tests se sont enchainés sans discontinuer. De nombreux débutants, quelques foileurs expérimentés, et un bon nombre de pratiquants intermédiaires ont eu l’occasion de tester l’un des 25 foils présents sur le test. Au cours de cette journée, nous avons enchaîné plus de 40 tests, ce qui est exceptionnel sur une seule journée.
Les coups de cœur des testeurs ont été l'Iris X 7.4, le Glide NP monté sur la JP Magic Ryde, le Loke LK1 sur la Fanatic Sting Ray, et le Noe 80 sur la JP Hydofoil 120. Les Zeeko Amplifier et AFS 85 sont aussi beaucoup sortis.

Gliss Test Session Pocket Rocket

Gliss Test Session Pocket Rocket

Jour deux

Cette fois, le temps était beaucoup couvert et le vent beaucoup plus incertain, entre 3 et 12 Knt, avec de gros changements de direction, et une bascule complète à 14h. Ces conditions n’ont pas permis aux testeurs débutants d’aller sur l’eau. Seuls les plus expérimentés ont joué avec ces conditions un peu compliquées, mais on prouvé que le foil permet de se sortir de beaucoup de situations.
Pour ma part, ça a été l’occasion d’aller sur l'eau et de faire quelques tests très intéressants

Starboard Foil 144, Foil SB race avec aile de 1000, Voile Phantom IRIS X 7.4

Au cours de ce test, j’ai cherché quelle cale de Stab permettait de retrouver un certain équilibre dans cette configuration plutôt musclée. Même si, à l’évidence, c’est une combinaison réservée au très Light Wind avec une grande voile, c’est avec une cale de 0.9mm que l’équilibre était le meilleur. Vu la puissance de cette aile, la 144 est vraiment le minimum requis pour avoir un peu de contrôle, et il n’est pas envisageable de toiler moins que 7,5m2. Cela confirme que ces configurations typées course sont réellement faites pour les planches très larges et les voiles dépassant les 8 m².

Test de 2 voiles de course foil en 9 m²

La loft, dont le look n’est pas très attirant, a pourtant prouvé sur l'eau une belle efficacité. La voile est assez légère dans les bras pour une telle taille (attention, ça reste très gros très lourd), et plutôt souple dans son fonctionnement. Le Pumping nécessite un gros physique dans le light mais une fois en l’air, la voile semble relativement compacte et tout à fait gérable dans des conditions inférieures à 12 knt ... ceci à condition de rester sur des allures très serrées. Ces voiles ne sont clairement pas conçues pour faire du travers car elles deviennent alors sur-puissantes.

Le deuxième test s’est fait sur la Seven hyper Glide 2 en 9 m. On a cette fois une voile beaucoup plus nerveuse et raide… probablement dû au fait qu’elle était neuve. Comme sur la V1, les Severn mettent plusieurs sessions à s’attendrir un peu, et sont par conséquent très physiques lors des premières sorties. On retrouve des sensations analogues à la loft, la raideur en plus. De la même façon, c’est extrêmement physique au pumping : il vaut mieux avoir une condition physique d’athlète pour l’utiliser dans moins de 8 knt … Je dirais même que c’est absolument indispensable sous peine de voir son cardio monter à plus de 200 au bout de trois coups de pumping.

À l’occasion d’un comparatif entre la loft en 9 m, et la IRIS en 7.4, nous nous sommes rendus compte que le départ planning était quasi identique. Le pumping beaucoup plus facile donc beaucoup plus efficace sur l'IRIS compensait la puissance supérieure de la 9m.
Cette remarque s'entend bien sûr pour un pratiquant expert non professionnel. Il est évident qu’un athlète affûté avec préparation physique et musculaire spécifique, tirera certainement des bénéfices supérieurs des très grosses voiles. A mon niveau , l'utilisation de ces nouvelles grosses voiles à grand allongement se traduit par une utilisation ultra physique dans le light, mais un énorme appui pour remonter au vent.
Une fois en l’air, la voile de course permet en effet, grâce à son appui supérieur, de passer des molles plus facilement, et surtout de remonter au vent dans des conditions ultra légères, alors que la Iris va nous obliger à rester sur du travers dans ces conditions.

Tests de cohérence

J’ai eu aussi l’occasion de tester la combinaison de ces grandes voile course avec des foils plus ou moins puissants. Le Starboard Race était un bon outils pour réaliser cet exercice.
Avec l’aile de 800, la portance du foil est insuffisante pour permettre à la 9m d'exprimer tout son potentiel dans le léger au près. Avec l'aile de 1000, la poussée est bien là et permet de transformer la puissance de la voile en accélération. Une fois de plus, cela confirme que, plus que la performance de chéque élément, c'est bien la cohérence de l'ensemble qui prime.

Pour finir, j’ai fait un comparatif entre une planche de foil racing en 91 et une planche free-race. La SB Foil 44 nécessite beaucoup moins de puissance pour s’arracher de l’eau, ce qui la rend accessible aux pratiquants standards. La SB foil 177, par contre, demande un énormément investissement physique dans le vent très léger. Que ce soit en 7.5 ou en 9m, je suis parti à chaque fois bien plus facilement avec la 144 que la 177 (à contrario d'un athlète professionel). J’avais un doute quant la compatibilité de la 144 avec des très grosses voiles de course, mais cela fonctionne à condition de l’équiper d’un foil race avec une très grande aile ... et de s'acheter un pacemaker.

Au final, la très bonne leçon de cette journée, est que les grosses voiles de course foil sont très peu adaptées à un pratiquant classique. C’est vraiment un produit de professionnels entrainés. En cela, c’est assez différent du matériel de slalom habituel, que tous les pratiquants de bon niveau peuvent utiliser, même si il n’en tirent pas tous les bénéfices.

Côté compétition, cette journée a été marquée par une réunion importantes des coureurs au sujet de la cohabitation du foil et du slalom au sein des épreuves (remplacement éventuel du slalom light wind par du foil), ainsi qu'au sujet de la quantité de matériel impliquées dans cette pratique de très haut niveau.

Jour trois

Cette fois, le vent d'Est est rentré dès le matin, léger dans un premier temps puis plus soutenu est très irrégulier dans l’après-midi. Il n’a fait que se renforcer pour finir à presque 30 knt lors des poules finales de la PWA.

Gliss Test Session Pocket Rocket

Du côté des tests, ces conditions ont permis à un grand nombre de pratiquants d’aller sur l'eau, que ce soit en foil ou en windsurf. Malgré tout, les conditions de navigation étaient assez complexes à cause de l’irrégularité du vent. Pour les débutants en foils, les choses sont devenues de plus en plus compliquées, mais les foileurs plus expérimentés ont pu continuer les essais.

Compat Foil boards

En dehors des produits testés les jours précédents, nous avons et l'occasion de tester plus en profondeur les 2 compact foil présentes ici : la RRD Pocket Rocket en 1m80, et une board Zeeko de 1m84 en 106L. Ces deux produits extrêmement ludiques, offre un visage complètement différent du foil, tout en sensations et en finesse, et à l'opposé des produits freerace.
Pour tirer toute la quintessence de ses produits, nous les avons utilisé avec des toutes petites voiles. D’ailleurs, la Zeeko supporte difficilement une taille de voile supérieure à 5 m, alors que la RRD, un peu plus large, tolère idéalement jusqu’à 6m2. L'idéal est aussi de naviguer strapless et sans harnais, histoire d'aller jusqu'au bout de la sensation de liberté ! Dans les 2 cas, ce type de flotteur doit être associé à un foil plutôt stable à très stable pour prendre du plaisir. Si le foil RRD 120 ne nous a pas convaincu en utilisation race, il offre ici un tout autre visage extrêmement intéressant.

Gliss Test Session Pocket Rocket

Gliss Test Session Pocket RocketPhotos by Christian Souchet

Ces 2 produits sont clairement destinés à des pratiquants expérimenté en foil, et leur côté ultra ludique nous a permis de passer des très bons moments sur l'eau. Dans des conditions de vent très irrégulières, nous avons pu réellement prendre du plaisir, probablement plus qu'avec un équipment de race. Je rajouterai que ce type de combi nécessite un minimum de vent. Ce n'est donc pas la solution pour celui qui veut naviguer à 8knt !

Bilan

Au final, ces 3 jours ont été une vraie réussite au regard du nombre de personnes qui ont pu découvrir le foil ou tester des produits qu'ils ne connaissaient pas. Pour nous également, ce fût l'occasion de passer 3 jours à tester des combinaisons nouvelles, ainsi que le matériel des courreurs pro.
Côté compétition, l'exigence un peu ridicule des conditions de course n'ont permis de valider qu'une manche, avec un dénouement dans les toutes dernières minutes de la dernière journée.

Le matos en test

Quand on vous dit que le plateau de matériel était exceptionnel, on ne vous ment pas ;)

Foil Boards

  • JP Australia Magic Ride 112 FWS avec aileron
  • JP Australia Hydro Foil 120 FWS
  • JP Australia Freestyle Wave pro 94
  • Tabou AirRide 81 carbone x 2
  • Fanatic Sting Ray 125 x 2
  • Fanatic Gecko Foil
  • Starboard Foil 122
  • Starboard Foil 144
  • RRD Pocket Rocket 180
  • RRD Hi Flight
  • RRD H Fire Pro 91
  • AHD Thunderbold 85
  • AHD Thunderbold 75
  • Slingshot Wizzard 125
  • Slingshot Wizzard 103

Foils

  • Neil Pryde Flight AL
  • Neil Pryde Glide AL
  • Alpine A1 Alu + ULW
  • Alpine A1 Carbone + RLX 
  • Alpine Lift wing
  • Horue H10 Evo
  • Taaroa Noe 80
  • Taaroa Noe 97 Freeride
  • Taaroa Noe 97 Freerace
  • Taaroa Sword RS
  • Starboard Team Set
  • Starboard GT alu
  • Loke Lk1 850 + 1000
  • Loke Race
  • Fanatic H9 x 2
  • Zeeko Amplifier
  • AFS Wind 85
  • AFS Wind 95
  • AFS Wind 105
  • Slingshot Ghost Whisper 101
  • Slingshot Ghost Whisper 111
  • Slingshot Hover Glide

Gréements

  • XoSail Fly 7,8 sur Xo SDM 100 460
  • XoSail Fly 6,6 sur platinium 430 SDM
  • Duotone F-Type 5,8 sur gold sdm
  • Duotone F-Type 6,7 sur platinium aero 430
  • Starboard Flight 6,7
  • Phantom IRIS X 5,8 sur platinium 430
  • Phantom IRIS X 7,4 sur platinium 460
  • Neil Pryde V8 7,2 sur SPX 95 460
  • Neil Pryde Combat HD 4.7 sur TPX 100 370

Gliss Test Session Pocket Rocket

Gliss Test Session

#Test, #2019 Posted in: WindsurfWindfoilKitesurfSUP